Lexique

  • Les produits bruns concernent les appareils vidéo, hi-fi et audio, les antennes.
  • Les produits gris concernent la micro-informatique et la téléphonie et les réseaux.
  • Les produits blancs concernent les gros appareils électroménagers, et les petits appareils électroménagers.
  • La domotique* est l’ensemble des techniques de l'électronique, de physique du bâtiment, d'automatismes, de l'informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments. La domotique vise à apporter des fonctions de confort (optimisation de l'éclairage, du chauffage), de gestion d'énergie (programmation), de sécurité (comme les alarmes) et de communication (comme les commandes à distance) que l'on peut retrouver dans les maisons, les hôtels, les lieux publics...
  • L'électrodomestique désigne les appareils électriques utilisés dans le cadre de la maison, du foyer.
  • Le multimédia qualifie l'intégration de plusieurs moyens de représentation de l'information, tels que textes, sons, images fixes ou animées. Il désigne un support ou une technologie capable d'enregistrer, de restituer ou de transmettre une combinaison de textes, de sons, d'images fixes et de vidéo. Mais il faut encore ajouter à cette notion de diversité d'informations celle d'interactivité apportée par l'informatique : la possibilité pour l'utilisateur de "naviguer" à sa guise d'une information à l'autre.

La notion de métier, c'est d’abord des activités :

L’activité est un regroupement cohérent de tâches, qui permet de déduire la compétence requise pour les réaliser. L’activité est «chronophage » car elle prend du temps pour sa réalisation et permet d’établir une charge de travail. Elle se situe toujours dans un lieu. Il est préférable de l’exprimer par un substantif, (à l’inverse de la compétence).

La compétence est la maîtrise d'un savoir-faire opérationnel requis à la réalisation d’activités dans une situation déterminée, et qui requiert des connaissances. Elle est inséparable de l’action. Elle s’exprime en termes « d’être capable de... ». La compétence est toujours évaluable/validable. Elle est toujours sujette à apprentissage, à travers les activités qu’elle permet de réaliser. Une compétence peut être spécifique à un métier donné, ou transverse à plusieurs métiers. Tout savoir-faire peut se décliner en degrés de maîtrise progressifs, en fonction d’une complexité croissante.

*Source Wikipédia